8 Résultats portant sur chardonnay

Variété : Chardonnay
Données Réglementaires : En France, le Chardonnay est officiellement inscrit au "Catalogue des variétés de vigne" sur la liste A et classé. Cette variété est également inscrite aux catalogues d'autres pays membres de l'Union européenne : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Espagne, Grèce, Hongrie, Italie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie et Suède.
Aptitudes : Le Chardonnay est taillé généralement à longs bois. Cependant dans les zones climatiques favorables à l’initiation florale, il peut être aussi taillé court. Les terrains qui conviennent le mieux à ce cépage sont des sols moyennement fertiles à dominante calcaire ou marneux. En zone méditerranéenne, il convient d’éviter les situations de sécheresse trop intense.
Potentialités : Les grappes et les baies sont petites. Ce cépage possède un potentiel qualitatif très élevé et permet d’élaborer des vins blancs secs, des vins effervescents, et même des vins liquoreux. Les teneurs en sucre des baies peuvent atteindre des niveaux élevés tout en conservant une acidité importante. C’est ce qui permet d’obtenir des vins particulièrement bien équilibrés, puissants et amples (avec beaucoup de gras et de volume). Les arômes sont typiques, complexes et intenses (fruits secs, noisette, grillé, fruits exotiques, beurre, etc). Le Chardonnay se prête également bien à l’élevage et à la fermentation en barrique.
Sensibilités : Le Chardonnay est sensible à l’oïdium et exprime fortement les jaunisses à phytoplasmes. En fin de maturation et en situation de forte vigueur, les dégâts de pourriture grise peuvent être importants.
Clones : Les trente-et-un clones agréés de Chardonnay portent les numéros 75, 76, 77, 78, 95, 96, 116, 117, 118, 119, 121, 122, 124, 125, 128, 130, 131, 132, 277, 352, 414, 415, 548, 549, 809, 1066, 1067, 1068, 1145, 1146 et 1147. Un conservatoire de plus de 340 clones a été implanté en Saône-et-Loire en 1994. Un autre conservatoire de 53 clones a été implanté en Champagne en 2015.

Variété : Chardonnay rose
Origine : Cette variété correspond à la mutation rose du Chardonnay.
Données Réglementaires : En France, le Chardonnay rose est officiellement inscrit au "Catalogue des variétés de vigne" depuis 2018 sur la liste A, mais n'est pas encore classé.
Description : La description correspond à celle du Chardonnay, à l’exception de la couleur de l’épiderme des baies à maturité qui, dans ce cas, est rose.
Aptitudes : Les aptitudes sont comparables à celles du Chardonnay. Le Chardonnay rose semble être un peu plus tardif et un peu moins productif que la forme blanche.
Potentialités : Les grappes du Chardonnay rose sont petites et compactes. Les baies sont petites à moyennes, à saveur simple. Les vins élaborés à partir de Chardonnay rose sont légèrement moins acides et légèrement plus riches en sucre que ceux obtenus avec le Chardonnay.
Sensibilités : Le Chardonnay rose présente globalement les mêmes caractéristiques que le Chardonnay. Il semble toutefois être légèrement moins sensible à la pourriture grise.
Clones : Le seul clone agréé de Chardonnay rose porte le numéro 1284.

Origine : Cette variété a été obtenue par l'INRA en 1956 et provient d'un croisement entre le Baroque et le Chardonnay.

Origine : Cette variété a été obtenue par l’INRA en 1954 à partir d’un croisement entre le Raffiat de Moncade et le Chardonnay.

Interaction : Le 101-14 MGt présente en général une très bonne affinité avec les greffons. Les plants ont un premier développement rapide mais la vigueur conférée par le 101-14 MGt est cependant limitée. Ce porte-greffe contribue ainsi à la maîtrise du développement végétatif des souches et il a une influence sur la précocité du cycle végétatif. Les rendements obtenus sont modérés avec souvent un poids moyen des baies inférieur par rapport à ceux obtenus avec les autres porte-greffes. Le 101-14 MGt permet d’obtenir des produits équilibrés, de qualité, avec une bonne maturité et les assemblages réalisés notamment avec le Cabernet franc, le Cabernet-Sauvignon, le Chardonnay, le Chenin, le Colombard, le Gamay, le Grenache, le Petit Verdot, le Sauvignon, le Semillon et la Syrah, sont bien appréciés.

Interaction : La vitesse de développement et de mise à fruits conférée par le 161-49 C est un peu lente. De plus, la limitation des rendements durant les premières années permet également de réduire les risques de thyllose. La vigueur conférée par ce porte-greffe est moyenne et le développement végétatif est équilibré. Les produits obtenus avec les plants greffés sur ce porte-greffe sont habituellement de qualité et les assemblages réalisés notamment avec le Chardonnay, le Colombard, le Merlot, le Pinot et l’Ugni blanc sont particulièrement appréciés. Il donne également de bons résultats avec les hybrides interspécifiques producteurs. Cependant, quelques problèmes d’assemblage ont parfois été signalés, en particulier avec le Carignan, le Gamay et le Servant.

Interaction : Le 3309 C a en général une très bonne affinité avec les greffons. Toutefois, quelques problèmes d’assemblage ont été signalés avec le Cabernet-Sauvignon, le Chenin, le Dattier de Beyrouth, le Pineau d’Aunis, le Riesling, la Syrah et le Sauvignon. Certaines de ces variétés sont cependant greffées en quantité importante avec le 3309 C. La vitesse de développement et de mise à fruits conférée par le 3309 C est un peu lente. La vigueur conférée est faible à moyenne et le développement végétatif obtenu est équilibré, notamment si la fertilité agronomique du sol n’est pas trop élevée. Le 3309 C favorise la nouaison des cépages sensibles aux phénomènes de coulure. Les produits obtenus avec les plants greffés sur ce porte-greffe sont de qualité reconnue et les assemblages réalisés avec le Cabernet franc, le Cabernet-Sauvignon, le Chardonnay, le Colombard, le Fer, le Gamay, le Gros Manseng, le Melon, le Merlot, le Petit Manseng, le Pinot, le Sauvignon, le Semillon, le Riesling, la Syrah et le Tannat notamment, sont particulièrement appréciés.

Interaction : La croissance radiale du tronc de ce porte-greffe reste limitée, on dit de ce porte-greffe qu’il a 'la jambe fine' ce qui peut engendrer des différences de diamètre importantes avec le greffon et la nécessité d’un tuteurage. La rapidité de développement des jeunes plants est bonne avec ce porte-greffe. La vigueur conférée aux greffons par le Riparia Gloire de Montpellier est très faible et le développement végétatif des souches s’en trouve très réduit. Le Riparia Gloire de Montpellier est favorable à l’initiation florale mais, étant donné la très faible vigueur conférée, les rendements obtenus sont généralement limités. Il a une influence sur la précocité du cycle végétatif ce qui, dans les conditions où il est adapté, avec une densité de plantation suffisante, favorise la qualité des produits. Il a une très bonne affinité et donne de bons résultats avec le Cabernet-Sauvignon, le Chardonnay, le Chenin, le Cot, le Gros Manseng, le Merlot, le Sauvignon et le Tannat.