Syrah N
Nom de la variété en France
Syrah
Origine
Ce cépage est vraisemblablement originaire des Côtes du Rhône septentrionales ou du Dauphiné. D’après les analyses génétiques publiées, il résulterait d’un croisement entre la Mondeuse blanche et le Dureza.
Synonymie
En France, cette variété peut officiellement être nommée "Shiraz" ou "Serine" pour ce qui concerne le matériel végétal de multiplication. La Syrah peut officiellement être désigné par le nom "Shiraz" en Allemagne, à Chypre, en Italie et à Malte.
Données règlementaires
En France, la Syrah est officiellement inscrite au "Catalogue des variétés de vigne" sur la liste A et classée. Cette variété est également inscrite aux catalogues d'autres pays membres de l'Union européenne : Allemagne, Autriche, Bulgarie, Chypre, Croatie, Espagne, Grèce, Hongrie, Italie, Malte, Portugal et Slovénie.
Utilisation
Variété de raisin de cuve.
Evolution des surfaces cultivées en France
1958 1968 1979 1988 1998 2008 2018
ha 1602 2658 12282 27041 44823 67834 65772
Eléments de description
L’identification fait appel :
- à l’extrémité du jeune rameau qui présente une forte densité des poils couchés,
- aux jeunes feuilles de couleur verte,
- aux rameaux herbacés à surface côtelée avec des entre-nœuds longs et de couleur verte,
- aux feuilles adultes à cinq lobes avec des sinus latéraux ouverts, un sinus pétiolaire ouvert et à fond parfois limité par la nervure près du point pétiolaire, des dents courtes à moyennes à côtés convexes, une pigmentation anthocyanique des nervures nulle, un limbe parfois gaufré et, à la face inférieure, une densité faible à moyenne des poils couchés,
- aux baies qui sont de forme elliptique.
Profil génétique
Microsatellite VVS2 VVMD5 VVMD7 VVMD27 VRZAG62 VRZAG79 VVMD25 VVMD28 VVMD32
Allèle 1 131 223 239 186 188 246 240 216 239
Allèle 2 131 229 239 188 194 252 240 227 271
Phénologie
Epoque de débourrement : 7 jours après le Chasselas.
Epoque de maturité : 2ème époque, 2 semaines et demie après le Chasselas.
Aptitudes culturales et agronomiques
Ce cépage qui émet des rameaux longs et fragiles vis-à-vis du vent au printemps doit être soigneusement palissé. Une taille courte lui suffit dans la majorité des cas, particulièrement en zone méridionale. La Syrah est un cépage très sensible à la chlorose, mal adapté aux sols à teneurs élevées en calcaire actif. Il faut alors absolument éviter l’assemblage avec le 110 R. Ce cépage mûrit rapidement, ce qui se traduit par une période véraison-maturité relativement courte. La période optimale de récolte est assez brève et s’apprécie en considérant, non seulement les teneurs en sucres et l’acidité, mais aussi le poids des baies, la tenue des grappes et des baies et la dégustation des baies.
Sensibilité aux maladies et aux ravageurs
La Syrah est peu sensible au mildiou mais est assez sensible aux acariens et à la pourriture grise, surtout en fin de maturation. Ce cépage présente un dépérissement spécifique caractérisé par des rougissements foliaires associés à des crevasses au point de greffe qui peuvent entraîner, à terme, la mort des ceps. Les causes demeurent inconnues et aucun agent pathogène n’a été identifié à ce jour, mais des différences de comportement importantes ont été notées entre clones.
Potentialités technologiques
Les grappes sont petites à moyennes et les baies sont petites. La Syrah permet d’obtenir des vins rouges de bon degré alcoolique, aptes au vieillissement et de très grande qualité. Ces vins sont généralement d’une couleur intense (bleutée), très aromatiques, fins et complexes (épices, violette, olive, cuir-animal, etc), tanniques, charpentés et relativement peu acides (pH parfois assez élevé en particulier sur des sols de schistes). La Syrah permet également d’élaborer des rosés très fruités et intéressants.
Sélection clonale en France
Les sept clones agréés de Syrah portent les numéros 470, 471, 524, 747, 1140, 1141 et 1188. Un conservatoire de plus de 600 clones a été implanté en 1995 dans la Drôme. Un conservatoire complémentaire d’une cinquantaine de clones a été installé en 2002 dans le Rhône.
Références bibliographiques
- Catalogue des variétés et clones de vigne cultivés en France. Collectif, 2007, Ed. IFV, Le Grau-du-Roi, France.
- Fonds documentaire du Centre de Ressources Biologiques de la Vigne de Vassal-Montpellier, INRAE - Montpellier SupAgro, Marseillan, France.
- Dictionnaire encyclopédique des cépages et de leurs synonymes. P. Galet, 2015, Ed. Libre&Solidaire, France.
- Traité général de viticulture, Ampélographie. P. Viala et V. Vermorel, 1901-1909, Ed. Masson, Paris, France.
Description des clones agréés en France
Identité et disponibilités Données Agronomiques Données Technologiques Autres informations
N° de Clone Marque Origine Sélection
Année
d'agrément

Références
Agronomiques

Surface en
multiplication
Fertilité
Niveau de
production

Poids des
grappes
Vigueur
Taille de
baies

Sensibilité au
Botrytis

Richesse en
sucre
Potentiel
couleur

Acidité
totale

Structure
tannique

Intensité
aromatique

Aptitudes
oenologiques
Nouveau
Note
générale

Note
agro-technique

Note
agronomique

Note
technique

Lien
externe
470 Tarn-et-Garonne ENTAV 1976 Côtes-du-Rhône
Languedoc
Provence
18.83 ha très inférieure inférieur inférieur supérieure moyenne inférieure supérieure supérieur moyenne à supérieure supérieure vins aromatiques, concentrés, bonne structure tannique clone présentant très peu de symptômes de dépérissement. Faible niveau de production surtout en conditions limitantes. Vigueur élevée et port retombant. Grappes à faible compacité. Clone apprécié pour la configuration de ses grappes, son faible potentiel de production, la couleur et la qualité des vins obtenus.
471 Drôme ENTAV 1976 Côtes-du-Rhône
Languedoc
Provence
12.64 ha moyenne à supérieure moyen à supérieur moyen supérieure moyenne moyenne moyenne à supérieure moyen à supérieur moyenne moyenne à supérieure vins ronds avec une bonne structure tannique en bouche clone présentant généralement peu de symptômes de dépérissement. Grappes moins compactes. Bonne maturité malgré le niveau de production.
524 Drôme ENTAV 1976 Côtes-du-Rhône
Languedoc
Provence
7.37 ha supérieure supérieur supérieur moyenne à supérieure moyenne moyenne moyenne vins typiques du cépage clone présentant très peu de symptômes de dépérissement. Grappes moins compactes.
747 Tarn-et-Garonne ENTAV 1981 Côtes-du-Rhône
Languedoc
Sud-Ouest
16.57 ha moyenne à supérieure supérieur moyen à supérieur supérieure inférieure à moyenne inférieur à moyen moyenne inférieure à moyenne vins typiques du cépage clone présentant très peu de symptômes de dépérissement
1140 Drôme CA26 - IFV 2012 Côtes-du-Rhône moyenne à supérieure inférieur à moyen inférieur moyenne inférieure inférieure à moyenne supérieure moyen à supérieur moyenne supérieure vins appréciés pour leur qualité olfactive et leur équilibre en bouche clone présentant très peu de symptômes de dépérissement. Apprécié pour la qualité des vins obtenus.
1141 Rhône CA26 - IFV 2012 Côtes-du-Rhône inférieure à moyenne inférieur inférieur moyenne inférieure inférieure à moyenne supérieure moyen à supérieur moyenne supérieure vins appréciés pour leur qualité olfactive et leur équilibre en bouche clone présentant très peu de symptômes de dépérissement. Apprécié pour la qualité des vins obtenus.
1188 Rhône CA26 - IFV 2012 Côtes-du-Rhône supérieure moyen inférieur moyenne inférieure inférieure à moyenne supérieure moyen à supérieur moyenne supérieure vins appréciés pour leur qualité olfactive et leur équilibre en bouche clone présentant très peu de symptômes de dépérissement. Apprécié pour la qualité des vins obtenus.