Monbadon B
Nom de la variété en France
Monbadon
Origine
Ce cépage traditionnellement cultivé dans l’Ouest de la France (Charente, Gironde) résulterait, d’après les analyses génétiques publiées, d’un croisement entre l’Ugni blanc et la Folle blanche.
Synonymie
Aucun synonyme n'est officiellement reconnu en France, ni dans les autres pays de l'Union européenne pour cette variété.
Données règlementaires
En France, le Monbadon est officiellement inscrit au "Catalogue des variétés de vigne" depuis 2011 sur la liste A et classé.
Utilisation
Variété de raisin de cuve.
Evolution des surfaces cultivées en France
1958 1968 1979 2018
ha 1786 1254 129 2.5
Eléments de description
L'identification fait appel :
- à l'extrémité du jeune rameau qui présente une forte densité des poils couchés,
- aux jeunes feuilles de couleur vert jaunâtre ou à plages légèrement bronzées,
- aux feuilles adultes pentagonales, à cinq, sept ou neuf lobes, avec des sinus latéraux profonds, à fonds en U et un sinus pétiolaire peu ouvert ou fermé, des dents moyennes, à côtés convexes, une pigmentation anthocyanique des nervures nulle, un limbe plan ou légèrement involuté, finement bullé, et face inférieure, une densité moyenne des poils couchés et dressés,
- aux baies qui sont de forme arrondie, parfois légèrement aplatie.
Profil génétique
Microsatellite VVS2 VVMD5 VVMD7 VVMD27 VRZAG62 VRZAG79 VVMD25 VVMD28 VVMD32
Allèle 1 141 223 239 176 194 244 240 243 271
Allèle 2 149 229 249 178 196 252 248 245 271
Phénologie
Epoque de débourrement : 6 jours après le Chasselas.
Epoque de maturité : 2ème époque, 3 semaines et demie après le Chasselas.
Aptitudes culturales et agronomiques
Le Monbadon est un cépage très productif, de vigueur moyenne. Le port des rameaux est érigé.
Sensibilité aux maladies et aux ravageurs
Le Monbadon est peu sensible à l’oïdium et au mildiou. Il est en revanche un peu plus sensible à la pourriture grise.
Potentialités technologiques
Les grappes du Monbadon sont grosses à très grosses, compactes, et les baies sont moyennes à grosses. Ce cépage permet d'élaborer des vins acides et de faibles degrés, neutres, habituellement destinés à la distillation.
Sélection clonale en France
Le seul clone agréé de Monbadon porte le numéro 1258. Un conservatoire d'une centaine de clones a été installé en Charente en 2014.
Références bibliographiques
- Fonds documentaire du Centre de Ressources Biologiques de la Vigne de Vassal-Montpellier, INRAE - Montpellier SupAgro, Marseillan, France.
- Dictionnaire encyclopédique des cépages et de leurs synonymes. P. Galet, 2015, Ed. Libre&Solidaire, France.
- Wine Grapes. J. Robinson et al., 2012, Ed. Penguin, Angleterre.
- Synonymie ampélographique de l’Ouest viticole français. Artozoul et al., 1960, Ed. INRA, France.
- Wine Grape Varieties. G.Kerridge et A. Anticliff, 1999, Ed. CSIRO, Australie.
- Cépages du Sud-Ouest, 2000 ans d’histoire. G. Lavignac, 2001, Ed. Rouergue/INRA, France.
- Wine Grape Varieties in California. L.J. Bettiga, 2003, Ed. UC Agriculture and Natural Resources, Etats-Unis.
Description des clones agréés en France
Identité et disponibilités Données Agronomiques Données Technologiques Autres informations
N° de Clone Marque Origine Sélection
Année
d'agrément

Références
Agronomiques

Surface en
multiplication
Fertilité
Niveau de
production

Poids des
grappes
Vigueur
Taille de
baies

Sensibilité au
Botrytis

Richesse en
sucre
Potentiel
couleur

Acidité
totale

Structure
tannique

Intensité
aromatique

Aptitudes
oenologiques
Nouveau
Note
générale

Note
agro-technique

Note
agronomique

Note
technique

Lien
externe
1258 Charente CVC - IFV 2017