Grand noir de la Calmette N
Nom de la variété en France
Grand noir de la Calmette
Origine
Cette variété a été obtenue par Louis et Henri Bouschet en 1855 à Mauguio (Hérault). D'après les analyses génétiques réalisées à Montpellier, le Grand noir de la Calmette serait issu d'un croisement entre le Petit Bouschet (Aramon x Teinturier du Cher) et le Morrastel (Graciano).
Synonymie
En France, en Bulgarie et au Portugal, cette variété peut officiellement être nommée "Grand noir" pour ce qui concerne le matériel végétal de multiplication.
Données règlementaires
En France, le Grand noir de la Calmette est officiellement inscrit au "Catalogue des variétés de vigne" depuis 2013 sur la liste A et classé. Cette variété est également inscrite aux catalogues d'autres pays membres de l'Union européenne : Bulgarie, Espagne et Portugal.
Utilisation
Variété de raisin de cuve.
Evolution des surfaces cultivées en France
1958 1968 1979 1988 1998 2008 2018
ha 31231 23365 2716 464 1 1 0.5
Eléments de description
L’identification fait appel :
- à l’extrémité du jeune rameau de couleur blanche, qui présente une forte densité des poils couchés,
- aux jeunes feuilles de couleur verte ou jaune, avec une densité forte des poils couchés,
- aux rameaux herbacés avec des entre-nœuds de couleur rouge ou à stries rouges,
- aux feuilles adultes à trois ou cinq lobes révolutés sur les bords, avec des sinus latéraux supérieurs à fond en U, profonds et des sinus inférieurs moins marqués, un sinus pétiolaire en U peu ouvert ou fermé, des dents larges, courtes par rapport à leur base, à côtés rectilignes ou convexes, une faible pigmentation anthocyanique des nervures, un limbe plan, finement bullé et à la face inférieure, une densité moyenne des poils couchés et des poils dressés,
- aux baies qui sont de forme arrondie et dont la pulpe est colorée.
Profil génétique
Microsatellite VVS2 VVMD5 VVMD7 VVMD27 VRZAG62 VRZAG79 VVMD25 VVMD28 VVMD32
Allèle 1 137 223 239 178 188 244 248 235 239
Allèle 2 149 232 243 180 188 260 270 243 249
Phénologie
Epoque de débourrement : 7 jours après le Chasselas.
Epoque de maturité : 2ème époque, 3 semaines après le Chasselas.
Aptitudes culturales et agronomiques
Le Grand noir de la Calmette est relativement vigoureux, assez fertile et a un port érigé. Son feuillage rougit à l’automne. Ce cépage est sensible aux gelées d’hiver mais il est peu sensible aux gelées de printemps du fait de son débourrement tardif. Il est également un peu sensible à la sécheresse et ses raisins ont tendance à se flétrir sous l’effet du stress hydrique.
Sensibilité aux maladies et aux ravageurs
Le Grand noir de la Calmette est un cépage assez « rustique », il est modérément sensible à l’oïdium et aux maladies du bois. Il est un peu plus sensible au mildiou.
Potentialités technologiques
Les grappes du Grand noir de la Calmette sont de taille moyenne et moyennement compactes. Les baies sont également de taille moyenne, à saveur simple, avec une pellicule épaisse et une pulpe juteuse. Ses jus sont assez colorés. Les moûts de ce cépage teinturier peuvent être utilisés en assemblage pour l’élaboration de jus de raisin. Les vins réalisés peuvent avoir des arômes poivrés mais ils sont astringents, peu alcooliques et plutôt plats.
Sélection clonale en France
Il n’y a pas encore de clone agréé de cette variété.
Références bibliographiques
- Fonds documentaire du Centre de Ressources Biologiques de la Vigne de Vassal-Montpellier, INRAE - Montpellier SupAgro, Marseillan, France.
- Dictionnaire encyclopédique des cépages et de leurs synonymes. P. Galet, 2015, Ed. Libre&Solidaire, France.
- Traité général de viticulture, Ampélographie. P. Viala et V. Vermorel, 1901-1909, Ed. Masson, Paris, France.
- Wine Grapes. J. Robinson et al, 2012, Ed. Penguin, Angleterre.
- Ampelografiai album. N. Marton, 1967, Ed. Mezogazdagi Kiado, Budapest, Hongrie.
- Atlas ampélographique des cépages cultivés en Grèce. C. Kotinis, 1984, Grèce.
- Càtalogo das castas para vinho cultivadas em Portugal. R. Faustino, 2013, Instituto da Vinha e do Vinho, I.P, Portugal.