Colombard B
Nom de la variété en France
Colombard
Origine
Ce cépage proviendrait d’après les analyses génétiques publiées, d’un croisement entre le Gouais blanc et le Chenin.
Synonymie
Aucun synonyme n'est officiellement reconnu en France, ni dans les autres pays de l'Union européenne pour cette variété.
Données règlementaires
En France, le Colombard est officiellement inscrit au "Catalogue des variétés de vigne" sur la liste A et classé. Cette variété est également inscrite aux catalogues d'autres pays membres de l'Union européenne : Bulgarie, Chypre, Espagne et Portugal.
Utilisation
Variété de raisin de cuve et pour eaux-de-vie.
Evolution des surfaces cultivées en France
1958 1968 1979 1988 1998 2008 2018
ha 13105 11892 5829 4911 6740 7459 11099
Eléments de description
L’identification fait appel :
- aux jeunes feuilles de couleur jaune à plages bronzées,
- aux feuilles adultes orbiculaires à réniformes, entières ou à trois lobes avec un sinus pétiolaire très ouvert en V, des dents petites, une pigmentation anthocyanique des nervures nulle, un limbe involuté, légèrement frisé sur les bords, et à la face inférieure, une densité faible à moyenne des poils couchés et des poils dressés,
- aux baies qui sont de forme elliptique courte.
Profil génétique
Microsatellite VVS2 VVMD5 VVMD7 VVMD27 VRZAG62 VRZAG79 VVMD25 VVMD28 VVMD32
Allèle 1 141 229 239 172 188 244 248 245 255
Allèle 2 149 238 239 178 196 248 254 247 267
Phénologie
Epoque de débourrement : 2 jours après le Chasselas.
Epoque de maturité : 2ème époque, 3 semaines après le Chasselas.
Aptitudes culturales et agronomiques
Le Colombard est un cépage fertile, très vigoureux et productif. Il peut être taillé long ou court selon les objectifs de production. La taille est assez difficile car le bois du Colombard est dur. A maturité, on peut remarquer parfois une certaine tendance à l’égrenage.
Sensibilité aux maladies et aux ravageurs
Ce cépage est un peu sensible à l’oïdium sur feuilles et à la pourriture grise à maturité des raisins.
Potentialités technologiques
Les grappes et les baies sont de taille moyenne. Ce cépage permet d’élaborer des vins plaisants, aromatiques, avec un bon support acide. Les eaux-de-vie obtenues à partir des vins de Colombard sont de qualité moyenne et surtout utilisées en assemblage.
Sélection clonale en France
Les quatorze clones agréés de Colombard portent les numéros 551, 552, 553, 605, 606, 607, 608, 609, 625, 626, 695, 938, 1179 et 1180. Plus de 180 clones sont rassemblés dans deux conservatoires plantés en 1995 et en 2002 dans le Gers. Un autre conservatoire de près de 200 clones a été implanté en Charente en 2010.
Références bibliographiques
- Catalogue des variétés et clones de vigne cultivés en France. Collectif, 2007, Ed. IFV, Le Grau-du-Roi, France.
- Fonds documentaire du Centre de Ressources Biologiques de la Vigne de Vassal-Montpellier, INRAE - Montpellier SupAgro, Marseillan, France.
- Dictionnaire encyclopédique des cépages et de leurs synonymes. P. Galet, 2015, Ed. Libre&Solidaire, France.
- Traité général de viticulture, Ampélographie. P. Viala et V. Vermorel, 1901-1909, Ed. Masson, Paris, France.
Description des clones agréés en France
Identité et disponibilités Données Agronomiques Données Technologiques Autres informations
N° de Clone Marque Origine Sélection
Année
d'agrément

Références
Agronomiques

Surface en
multiplication
Fertilité
Niveau de
production

Poids des
grappes
Vigueur
Taille de
baies

Sensibilité au
Botrytis

Richesse en
sucre
Potentiel
couleur

Acidité
totale

Structure
tannique

Intensité
aromatique

Aptitudes
oenologiques
Nouveau
Note
générale

Note
agro-technique

Note
agronomique

Note
technique

Lien
externe
551 Gers ENTAV 1978 Gers 0.76 ha moyenne inférieur inférieur inférieure supérieure inférieure à moyenne vins appréciés en dégustation port buissonnant
552 Gers ENTAV 1978 Gers 1.79 ha inférieure inférieur à moyen moyen supérieure moyenne à supérieure moyenne vins typiques du cépage
553 Gers ENTAV 1978 Gers 1.82 ha moyenne à supérieure moyen à supérieur moyen moyenne moyenne inférieure à moyenne vins appréciés en dégustation
605 Gers ENTAV 1978 Gers 1.10 ha inférieure à moyenne inférieur à moyen moyen à supérieur moyenne moyenne à supérieure moyenne vins moins appréciés en dégustation
606 Gers ENTAV 1978 Gers 2.16 ha inférieure à moyenne inférieur à moyen moyen à supérieur moyenne moyenne à supérieure moyenne vins typiques du cépage port plus érigé, gros bois
607 Gers ENTAV 1978 Gers 3.30 ha inférieure à moyenne moyen moyen moyenne moyenne moyenne vins appréciés en dégustation
608 Gers ENTAV 1978 Gers 0.32 ha moyenne à supérieure supérieur moyen à supérieur moyenne inférieure à moyenne moyenne à supérieure vins moins appréciés en dégustation
609 Gers ENTAV 1978 Gers 1.30 ha inférieure à moyenne moyen moyen moyenne inférieure à moyenne moyenne à supérieure vins typiques du cépage
625 Gers ENTAV 1978 Gers 2.18 ha moyenne à supérieure moyen à supérieur moyen moyenne moyenne à supérieure moyenne vins typiques du cépage
626 Gers ENTAV 1978 Gers 1.46 ha moyenne à supérieure moyen à supérieur moyen moyenne inférieure moyenne vins moins appréciés en dégustation
695 Gers ENTAV 1978 Gers 2.13 ha inférieure à moyenne inférieur à moyen moyen inférieure inférieure à moyenne moyenne vins typiques du cépage port plus érigé, mérithalles longs et vrilles nombreuses
938 Gers ENTAV 1978 Gers 1.20 ha moyenne moyen moyen moyenne moyenne à supérieure inférieure à moyenne vins appréciés en dégustation
1179 Gers IFV 2012 Gers inférieure à moyenne inférieur inférieur moyenne à supérieure moyenne moyenne vins appréciés en dégustation pour leur équilibre acidité/volume Comparable au clone 551 mais port moins buissonnant
1180 Gers IFV 2012 Gers inférieure à moyenne moyen à supérieur moyen à supérieur moyenne à supérieure moyenne moyenne à supérieure vins appréciés en dégustation pour leur intensité aromatique et leur volume en bouche comparable au clone 607 mais plus apprécié en dégustation