Vialla
Nom de la variété en France (et dénomination usuelle)
Vialla
Obtenteur / sélectionneur et année d'obtention
Léo Laliman, 1870
Origine génétique
Son origine exacte n’est pas connue ; cette variété serait issue d’un croisement faisant intervenir
Vitis labrusca et Vitis riparia.
Evolution des surfaces en vigne-mère
1945 1955 1965 1975 1985 1995 2005 2015
Rang 1 12 15 17 18 20 20 19
ha 8 32 34 41 19 8 5 4
Surface estimée du vignoble français greffé avec ce porte-greffe et principales régions d'utilisation
7 000 ha. Rhône-Alpes (Beaujolais), Aquitaine
Eléments de description ampélographique
L’identification fait appel :
- à l’extrémité du jeune rameau qui est demi-ouverte à fermée, avec une forte densité des poils couchés et une pigmentation anthocyanique en liseré,
- aux jeunes feuilles de couleur jaune avec face inférieure une forte densité des poils couchés sur le limbe et une faible densité sur les nervures,
- au rameau avec un contour côtelé, et présence de trois vrilles consécutives ou plus,
- aux feuilles adultes qui sont grandes, entières, involutées, avec un sinus pétiolaire en lyre peu ouvert, un limbe épais, des dents à cotés rectilignes et face inférieure une densité faible à moyenne des poils couchés et des poils dressés,
- aux fleurs de sexe femelle avec des boutons floraux globuleux,
- aux baies qui sont moyennes à grosses, de forme arrondie, avec des arômes foxés et dont la couleur de l’épiderme est bleu-noir,
- aux sarments qui sont de couleur brun foncé et côtelés.
Profil Génétique
Microsatellite VVS2 VVMD5 VVMD7 VVMD27 VRZAG62 VRZAG79 VVMD25 VVMD28 VVMD32
Allèle 1 122 263 235 234 202 250 234 224 245
Allèle 2 133 263 251 234 202 256 234 235 245
Résistance aux parasites du sol
Le degré de tolérance du Vialla au phylloxéra radicicole est faible à moyen. Il ne peut donc être utilisé que dans des conditions peu favorables à ce ravageur. Sa résistance aux nématodes Meloidogyne arenaria est également moyenne.
Adaptation au milieu
Le Vialla est extrêmement sensible à la chlorose et il ne résiste qu’à 4% de calcaire actif et à un IPC de 2. Il est également sensible à la sécheresse et doit être utilisé dans des conditions permettant d’assurer un niveau d’alimentation hydrique suffisant. Ce porte-greffe est bien adapté aux sols acides ou décalcifiés comme les sols sablonneux, granitiques ou argilo-siliceux assez profonds.
Interaction avec le greffon et objectifs de production
Le Vialla présente généralement une bonne compatibilité et une bonne affinité avec les greffons, le diamètre de sa tige étant comparable à celui des greffons. La vigueur conférée par le Vialla est assez forte mais la fertilité induite est limitée. C’est un porte-greffe qui a une influence sur la précocité du cycle végétatif et qui a tendance à donner des produits moins acides. Le Vialla donne de bons résultats avec le Gamay N.
Aptitudes à la multiplication végétative
Ce porte-greffe est un faible producteur de bois (15 000 à 50 000 m/ha). Le débouturage est difficile du fait de la présence importante de vrilles. Le Vialla présente une bonne aptitude au bouturage et au greffage, avec parfois la formation de cals de soudure importants.
Résistance aux parasites de la couronne aérienne
Le degré de tolérance du Vialla au phylloxéra gallicole est assez élevé et il présente une bonne résistance au mildiou.
Sélection clonale en France
Les 5 clones agréés de Vialla portent les numéros 116, 258, 266, 267 et 760.