Sélection Oppenheim 4
Nom de la variété en France (et dénomination usuelle)
Sélection Oppenheim 4 (SO 4)
Obtenteur / sélectionneur et année d'obtention
Sigmund Teleki et Heinrich Fuhr, 1896
Origine génétique
Il s’agit d’une variété issue d’un croisement entre Vitis berlandieri et Vitis riparia provenant d’Euryale Rességuier.
Evolution des surfaces en vigne-mère
1945 1955 1965 1975 1985 1995 2005 2015
Rang 31 13 6 1 1 2 2 2
ha 0.8 27 363 821 512 339 461 357
Surface estimée du vignoble français greffé avec ce porte-greffe et principales régions d'utilisation
180 000 ha. Le SO 4 est présent dans toutes les régions viticoles françaises.
Eléments de description ampélographique
L’identification fait appel :
- à l’extrémité du jeune rameau qui est demi-ouverte, avec une pigmentation anthocyanique en liseré et une densité moyenne des poils couchés,
- aux jeunes feuilles bronzées,
- au rameau allongé, avec un contour côtelé, une section légèrement elliptique, des noeuds et des entre-noeuds rouges luisants avec des ponctuations rougeâtres sur la face ventrale, et une densité nulle des poils dressés et des poils couchés,
- aux vrilles qui sont trifi des,
- aux feuilles adultes qui sont grandes, cunéiformes, involutées, avec le limbe ondulé entre les nervures, un sinus pétiolaire en U ou en V ouvert, des dents à côtés rectilignes, une faible pigmentation anthocyanique des nervures et face inférieure une densité faible à moyenne des poils dressés,
- aux fleurs de sexe mâle,
- aux sarments qui sont de couleur brun foncé.
Profil Génétique
Microsatellite VVS2 VVMD5 VVMD7 VVMD27 VRZAG62 VRZAG79 VVMD25 VVMD28 VVMD32
Allèle 1 143 234 233 238 200 252 238 214 259
Allèle 2 145 263 264 249 214 256 249 235 259
Résistance aux parasites du sol
Le SO 4 a un degré de tolérance élevé au phylloxéra radicicole. De même sa résistance aux nématodes Meloidogyne incognita et Meloidogyne arenaria est très bonne. Son degré de tolérance aux nématodes Meloidogyne hapla est moyen.
Adaptation au milieu
Le SO 4 résiste jusqu’à 35% de calcaire total, 17% de calcaire actif et à un IPC de 30. Sa résistance à la chlorose ferrique peut donc être considérée comme moyenne. Il présente par ailleurs un bon comportement en sols acides et sa tolérance aux chlorures est assez bonne. La résistance à la sécheresse du SO 4 est moyenne à bonne mais son adaptation à l’humidité est faible à moyenne et ce porte-greffe se montre parfois sensible à la thyllose. Le SO 4 absorbe mal le magnésium et favorise le phénomène de dessèchement de la rafl e. Ce porte-greffe convient bien aux sols sablonneux (sous réserve de correction de la carence magnésienne), aux terroirs de plaine et aux sols argilo-calcaires moyennement ou peu fertiles. Il se montre en revanche peu adapté aux terroirs très secs, chlorosants ainsi qu’aux sols trop compacts.
Interaction avec le greffon et objectifs de production
De façon générale, le SO 4 présente une bonne compatibilité avec les greffons mais la croissance radiale du tronc reste très limitée. On dit de ce porte-greffe qu’il a 'la jambe fine' ce qui peut engendrer des différences de diamètre importantes avec le greffon et la nécessité d’un tuteurage.
La vitesse de développement des plants greffés sur SO 4 et très grande et la vigueur conférée aux greffons par ce porte-greffe est forte notamment au cours de la première partie de la vie du vignoble (15 premières années). Le SO 4 permet ainsi d’obtenir des rendements élevés, dès les premières années après la plantation ce qui nécessite parfois la pratique de l’éclaircissage. Il engendre de bonnes teneurs en sucres mais les vins obtenus manquent souvent de corps et présentent parfois des notes herbacées du fait des rendements importants. Le SO 4 favorise également l’obtention de vins à pH élevés.
Aptitudes à la multiplication végétative
Le SO 4 est un très bon producteur de bois (60 000 à 100 000 m/ha) avec cependant parfois une certaine proportion de bois secs. Il réagit bien à la fertilisation et à l’irrigation mais l’aoûtement des bois est assez tardif. Il a également une très bonne aptitude au bouturage ainsi qu’une bonne aptitude au greffage et il est facile à débouturer. Ses entre-noeuds sont de diamètre moyen et la croissance des prompts-bourgeons est limitée. S’il est pratiqué, l’hormonage doit être modéré et la durée de stratification peut être parfois un peu plus longue.
Résistance aux parasites de la couronne aérienne
La sensibilité du SO 4 au phylloxéra gallicole et à l’anthracnose est faible à moyenne et il présente un degré de résistance élevé au mildiou.
Sélection clonale en France
Les 24 clones agréés de SO 4 portent les numéros 5, 15, 18, 20, 72, 73, 74, 102, 103, 104, 106, 156, 157, 158, 159, 161, 165, 166, 174, 203, 204, 205, 761 et 762.