Riparia Gloire de Montpellier
Nom de la variété en France (et dénomination usuelle)
Riparia Gloire de Montpellier
Obtenteur / sélectionneur et année d'obtention
L. Vialla et R. Michel, 1880
Origine génétique
Il s’agit d’une sélection de Vitis riparia Michaux.
Evolution des surfaces en vigne-mère
1945 1955 1965 1975 1985 1995 2005 2015
Rang 5 7 10 14 16 11 13 13
ha 129 216 116 52 27 52 45 30
Surface estimée du vignoble français greffé avec ce porte-greffe et principales régions d'utilisation
17 000 ha. Aquitaine, Val de Loire Midi-Pyrénées, Rhône-Alpes, Bourgogne Franche-Comté, Charentes, Languedoc-Roussillon
Eléments de description ampélographique
L’identification fait appel :
- à l’extremité du jeune rameau qui est totalement fermée, en forme de crosse, avec une forte densité des poils dressés mais une densité nulle des poils couchés,
- aux jeunes feuilles de couleur verte avec la présence de stipules bien développées à la base des pétioles,
- au rameau présentant un port horizontal, de surface unie, non pruinée, avec une section elliptique, une densité nulle des poils couchés et des poils dressés, des noeuds peu marqués et des entre-noeuds longs, pigmentés sur la face dorsale,
- aux feuilles adultes grandes, cunéiformes, entières, avec un sinus pétiolaire en U largement ouvert, un limbe ondulé entre les nervures, des dents longues par rapport à leur largeur, à côtés rectilignes ou avec un côté légèrement convexe et un côté légèrement concave (les trois dents terminales de la nervure principale centrale et des deux nervures principales latérales adjacentes étant nettement plus longues et développées), et face inférieure une densité nulle des poils couchés et une forte densité des poils dressés sur les nervures et plus particulièrement à la bifurcation des nervures,
- aux fleurs de sexe mâle,
- aux sarments longs, de couleur brune avec une densité nulle des poils couchés et des poils dressés.
Profil Génétique
Microsatellite VVS2 VVMD5 VVMD7 VVMD27 VRZAG62 VRZAG79 VVMD25 VVMD28 VVMD32
Allèle 1 139 263 251 236 192 256 236 214 236
Allèle 2 143 263 264 238 200 260 238 243 236
Résistance aux parasites du sol
Le degré de tolérance au phylloxéra radicicole du Riparia Gloire de Montpellier est très élevé. Il présente également un bon degré de tolérance aux nématodes Meloidogyne hapla mais sa résistance aux nématodes Meloidogyne incognita et Meloidogyne arenaria n’est que moyenne. Il présenterait un certain degré de tolérance à l’Agrobacterium vitis.
Adaptation au milieu
Ce porte-greffe est adapté aux sols acides ou décalcifiés. En revanche, il se montre très sensible à la chlorose et ne résiste qu’à moins de 15% de calcaire total, 6% de calcaire actif et à un IPC de 5. Son adaptation à l’humidité est bonne mais il est très sensible à la sécheresse et se montre peu adapté aux sols trop argileux et compacts. Il absorbe facilement le potassium et plus difficilement le magnésium. Il peut donc favoriser l’apparition de symptômes de carence magnésienne, de phénomène de dessèchement de la rafle et l’obtention de moûts moins acides. C’est un porte-greffe à privilégier dans les sols de graves, assez fertiles avec des conditions permettant d’assurer un niveau d’alimentation hydrique suffisant. Il est à éviter dans les sols trop pauvres, secs ou superficiels.
Interaction avec le greffon et objectifs de production
La croissance radiale du tronc de ce porte-greffe reste limitée, on dit de ce porte-greffe qu’il a 'la jambe fine' ce qui peut engendrer des différences de diamètre importantes avec le greffon et la nécessité d’un tuteurage. La rapidité de développement des jeunes plants est bonne avec ce porte-greffe. La vigueur conférée aux greffons par le Riparia Gloire de Montpellier est très faible et le développement végétatif des souches s’en trouve très réduit. Le Riparia Gloire de Montpellier est favorable à l’initiation florale mais, étant donné la très faible vigueur conférée, les rendements obtenus sont généralement limités. Il a une influence sur la précocité du cycle végétatif ce qui, dans les conditions où il est adapté, avec une densité de plantation suffisante, favorise la qualité des produits. Il a une très bonne affinité et donne de bons résultats avec le Cabernet-Sauvignon N, le Chardonnay B, le Chenin B, le Cot N, le Gros Manseng B, le Merlot N, le Sauvignon B et le Tannat N.
Aptitudes à la multiplication végétative
La production de bois est bonne (40 000 à 80 000 m/ha). Les entre-noeuds sont longs et de diamètre moyen. La croissance des prompts-bourgeons est limitée et les sarments sont peu ramifiés. Ce porte-greffe présente également une bonne aptitude au bouturage et au greffage.
Résistance aux parasites de la couronne aérienne
Le Riparia Gloire de Montpellier présente un degré de tolérance moyen au phylloxéra gallicole et résiste bien au mildiou.
Sélection clonale en France
Les 5 clones agréés de Riparia Gloire de Montpellier portent les numéros 1, 142, 186, 1030 et 1162.