Gravesac
Nom de la variété en France (et dénomination usuelle)
Gravesac
Obtenteur / sélectionneur et année d'obtention
Inra, 1962
Origine génétique
Il s’agit d’une variété issue d’un croisement entre le 161-49 Couderc et le 3309 Couderc.
Evolution des surfaces en vigne-mère
1975 1985 1995 2005 2015
Rang 18 13 11 10 7
ha 19 37 52 97 104
Surface estimée du vignoble français greffé avec ce porte-greffe et principales régions d'utilisation
14 000 ha. Aquitaine, Midi-Pyrénées, Val de Loire, Languedoc-Roussillon, Alsace
Eléments de description ampélographique
L’identification fait appel :
- à l’extrémité du jeune rameau qui est fermée avec une très faible densité des poils couchés,
- aux jeunes feuilles légèrement bronzées,
- au rameau avec une section elliptique à circulaire et une pigmentation anthocyanique forte,
- aux feuilles adultes moyennes, orbiculaires, entières, légèrement involutées, avec un sinus pétiolaire ouvert en U, parfois limité par la nervure près du point pétiolaire, un limbe lisse, parfois légèrement gaufré ou martelé, une pigmentation anthocyanique des nervures forte, et face inférieure, une densité nulle des poils couchés et une faible densité des poils dressés,
- aux fleurs de sexe mâle,
- aux sarments qui sont de couleur brun-rouge à violacé, avec une densité nulle des poils couchés et des poils dressés.
Profil Génétique
Microsatellite VVS2 VVMD5 VVMD7 VVMD27 VRZAG62 VRZAG79 VVMD25 VVMD28 VVMD32
Allèle 1 139 261 245 236 190 256 236 239 265
Allèle 2 159 263 251 238 192 258 238 241 265
Résistance aux parasites du sol
Le degré de tolérance du Gravesac au phylloxéra radicicole est très élevé. Il est par contre sensible aux nématodes Meloidogyne incognita et Meloidogyne arenaria.
Adaptation au milieu
Le Gravesac résiste jusqu’à 15% de calcaire total, 6% de calcaire actif et à un IPC de 5. Sa résistance à la chlorose ferrique est donc faible à moyenne. Il présente surtout un très bon comportement en sol acide (des amendements visant à faire remonter le pH du sol avant la plantation sont cependant nécessaires en conditions très acides). Ce porte-greffe est également adapté aux conditions temporaires d’excès d’humidité au printemps et sa résistance à la sécheresse est moyenne. Le Gravesac convient bien aux sols sableux ou graveleux.
Interaction avec le greffon et objectifs de production
Le Gravesac a une très bonne affinité avec les greffons et la vigueur conférée par ce porte-greffe est moyenne à forte. Les rendements obtenus avec les plants greffés sur ce porte-greffe sont assez élevés et réguliers et les produits sont en général de bonne qualité.
Aptitudes à la multiplication végétative
Le Gravesac a des entre-noeuds de diamètre moyen à gros et la croissance des promptsbourgeons
est limitée. Le bois est assez dur et la production est bonne (40 000 à 70 000 m/ha). Ce porte-greffe possède également de très bonnes aptitudes au bouturage et de bonnes aptitudes au greffage.
Résistance aux parasites de la couronne aérienne
Le Gravesac est moyennement sensible au phylloxéra gallicole et il présente un très bon degré de résistance au mildiou et à l’anthracnose.
Sélection clonale en France
Le seul clone agréé de Gravesac porte le numéro 264.