44-53 Malègue
Nom de la variété en France (et dénomination usuelle)
44-53 Malègue (44-53 M)
Obtenteur / sélectionneur et année d'obtention
Victor Malègue, 1900
Origine génétique
Il s’agit d’une variété issue d’un croisement entre Vitis riparia cv. Grand glabre et le 144 Malègue (Vitis cordifolia - Vitis rupestris).
Evolution des surfaces en vigne-mère
1945 1955 1965 1975 1985 1995 2005 2015
Rang 19 8 9 11 21 21 22 22
ha 4 165 174 76 14 4 3 1.6
Surface estimée du vignoble français greffé avec ce porte-greffe et principales régions d'utilisation
2 000 ha. Languedoc-Roussillon Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Midi-Pyrénées
Eléments de description ampélographique
L'identification fait appel :
- à l’extrémité du jeune rameau qui est fermée, avec une densité faible des poils dressés et une densité nulle des poils couchés,
- aux jeunes feuilles qui sont légèrement bronzées,
- au rameau avec une section elliptique à circulaire, de couleur verte, avec une densité nulle des poils couchés et des poils dressés,
- aux feuilles adultes petites à moyennes, cordiformes, entières avec un lobe central allongé, involutées en cuillère, avec un sinus pétiolaire ouvert en U, un limbe lisse, luisant, une pigmentation anthocyanique des nervures faible, des dents à côtés rectilignes et face inférieure, une densité nulle des poils couchés et une faible densité des poils dressés,
- aux fleurs de sexe mâle,
- aux sarments qui sont de couleur brune, avec une densité nulle des poils couchés et des poils dressés.
Profil Génétique
Microsatellite VVS2 VVMD5 VVMD7 VVMD27 VRZAG62 VRZAG79 VVMD25 VVMD28 VVMD32
Allèle 1 137 250 233 238 174 258 238 227 249
Allèle 2 143 261 239 242 178 262 242 251 249
Résistance aux parasites du sol
Le 44-53 M offre un très bon degré de tolérance au phylloxéra radicicole. Par contre, sa résistance aux nématodes Meloidogyne arenaria est moyenne et il est sensible aux nématodes Meloidogyne incognita.
Adaptation au milieu
Le degré de tolérance à la chlorose du 44-53 M est faible à moyen. Il ne résiste qu’à 15% de calcaire total, 10% de calcaire actif et à un IPC de 10, mais il est très bien adapté à la sécheresse. En ce qui concerne l’alimentation minérale, le 44-53 M absorbe diffi cilement le magnésium et favorise l’apparition de symptômes de carence magnésienne. Le 44-53 M est bien adapté aux sols de calcaires durs, peu chlorosants et assez profonds.
Interaction avec le greffon et objectifs de production
Le 44-53 M a une bonne affinité avec les greffons et la vitesse de développement des plants est moyenne. La vigueur conférée par ce porte-greffe est faible à moyenne et le développement végétatif obtenu est équilibré. Les produits obtenus avec les plants greffés sur ce porte-greffe sont habituellement de bonne qualité. Les assemblages avec le Grenache N et le Gamay N, donnent de bons résultats.
Aptitudes à la multiplication végétative
La production de bois du 44-53 M est moyenne (30 000 à 50 000 m/ha) et les sarments s’aoûtent facilement. Ce porte-greffe présente également de bonnes aptitudes en ce qui concerne la reprise au bouturage et au greffage.
Résistance aux parasites de la couronne aérienne
Ce porte-greffe est peu sensible au phylloxéra gallicole et présente un très bon degré de résistance au mildiou.
Sélection clonale en France
Les 4 clones agréés de 44-53 M portent les numéros 120, 755, 1104 et 1161.