420 A Millardet et de Grasset
Nom de la variété en France (et dénomination usuelle)
420 A Millardet et de Grasset (420 A MGt)
Obtenteur / sélectionneur et année d'obtention
Alexis Millardet et Charles de Grasset, 1887
Origine génétique
Il s’agit d’une variété issue d’un croisement entre Vitis berlandieri et Vitis riparia.
Evolution des surfaces en vigne-mère
1945 1955 1965 1975 1985 1995 2005 2015
Rang 6 10 12 12 12 14 12 14
ha 68 100 107 71 39 25 49 25
Surface estimée du vignoble français greffé avec ce porte-greffe et principales régions d'utilisation
13 000 ha. Aquitaine, Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Bourgogne Franche-Comté, Provence-Alpes-Côte d’Azur
Eléments de description ampélographique
L’identification fait appel :
- à l’extermité du jeune rameau qui est demi-ouverte à fermée, avec une densité moyenne des poils couchés,
- aux jeunes feuilles légèrement bronzées,
- au rameau allongé, de section elliptique avec un contour côtelé, des entre-noeuds et des noeuds rouges face dorsale et, face ventrale, des entre-noeuds verts et des noeuds rouges jusqu’à l’extrémité, avec une densité nulle des poils dressés,
- aux feuilles adultes qui sont vert foncé, brillantes, cunéiformes, entières ou parfois à trois ou cinq lobes pour les feuilles de la base, avec un sinus pétiolaire en U ouvert, une pigmentation anthocyanique des nervures moyenne et face inférieure une faible densité de poils dressés,
- aux fleurs de sexe mâle,- aux sarments de couleur jaune à brun-rougeâtre.
Profil Génétique
Microsatellite VVS2 VVMD5 VVMD7 VVMD27 VRZAG62 VRZAG79 VVMD25 VVMD28 VVMD32
Allèle 1 124 236 231 238 191 256 238 243 263
Allèle 2 135 261 262 270 196 256 270 245 263
Résistance aux parasites du sol
Le 420 A MGt offre un degré de tolérance élevé au phylloxéra radicicole. De même, sa résistance aux nématodes Meloidogyne incognita et Meloidogyne arenaria est bonne.
Adaptation au milieu
Le 420 A MGt résiste jusqu’à 35% de calcaire total, 20% de calcaire actif et à un IPC de 40. Sa résistance à la chlorose ferrique est considérée comme moyenne à bonne. Il se montre bien adapté aux conditions fertiles ainsi qu’aux sols argilo-calcaires assez profonds, avec une alimentation hydrique suffisante. Il est en revanche mal adapté aux sols compacts et aux conditions d’humidité printanière excessive. Ce porte-greffe a des difficultés pour absorber le potassium dans le sol. Les variétés greffons, notamment les plus sensibles, peuvent donc assez fréquemment présenter
des symptômes de carence en potassium avec ce porte-greffe.
Interaction avec le greffon et objectifs de production
La vigueur conférée aux greffons par ce porte-greffe est faible et le développement végétatif des souches est limité. Il a cependant tendance à retarder la maturité. Le 420 A MGt est favorable à l’initiation florale. Etant donné la faible vigueur conférée, il faut chercher à limiter les rendements, notamment les premières années de production, pour éviter un déséquilibre des souches. Le 420 A MGt donne de bons résultats avec le Cabernet franc N, le Merlot N et le Tannat N.
Aptitudes à la multiplication végétative
La production de bois est moyenne (30 000 à 60 000 m/ha) avec des sarments qui s’aoûtent facilement mais dont le diamètre des entre-noeuds est parfois fin. La croissance des prompts-bourgeons est importante. L’aptitude au bouturage du 420 A MGt est faible et son aptitude au greffage est moyenne. Afin d’améliorer le pourcentage de reprise au bouturage, on peut avoir recours à un hormonage un peu plus conséquent.
Résistance aux parasites de la couronne aérienne
Le degré de tolérance du 420 A MGt au phylloxéra gallicole est moyen et il présente une bonne résistance au mildiou.
Sélection clonale en France
Les 5 clones agréés de 420 A MGt portent les numéros 10, 11, 169, 241 et 758.