1616 Couderc
Nom de la variété en France (et dénomination usuelle)
1616 Couderc (1616 C)
Obtenteur / sélectionneur et année d'obtention
Georges Couderc, 1882
Origine génétique
Il s’agit d’une variété issue d’un croisement entre Vitis longii et Vitis riparia.
Evolution des surfaces en vigne-mère
1945 1955 1965 1975 1985 1995 2005 2015
Rang 16 14 20 22 24 25 25 25
ha 6 8 6 4 1 0.1 0.1 0.4
Surface estimée du vignoble français greffé avec ce porte-greffe et principales régions d'utilisation
150 ha. Languedoc-Roussillon.
Eléments de description ampélographique
L’identification fait appel :
- à l’extrémité du jeune rameau qui est fermée, avec une densité moyenne à forte des poils couchés,
- aux jeunes feuilles de couleur verte,
- aux rameaux herbacés avec une densité nulle des poils couchés et des poils dressés,
- aux feuilles adultes qui sont cunéiformes, avec un sinus pétiolaire très ouvert, des dents très longues par rapport à leur largeur, avec un côté concave et un côté convexe (les trois dents terminales de la nervure principale centrale et des deux nervures principales latérales adjacentes étant plus longues et développées), et face inférieure une densité moyenne à forte des poils dressés,
- aux fleurs de sexe femelle,
- aux baies qui sont très petites, de forme arrondie et dont la couleur de l’épiderme est bleu-noir,
- aux sarments avec une densité nulle des poils couchés et des poils dressés.
Profil Génétique
Microsatellite VVS2 VVMD5 VVMD7 VVMD27 VRZAG62 VRZAG79 VVMD25 VVMD28 VVMD32
Allèle 1 137 261 239 238 190 256 238 241 236
Allèle 2 139 265 251 242 191 258 242 249 236
Résistance aux parasites du sol
Le degré de tolérance du 1616 C au phylloxéra radicicole est élevé et sa résistance aux nématodes Meloidogyne arenaria et Meloidogyne incognita est bonne.
Adaptation au milieu
Le degré de tolérance à la chlorose du 1616 C est faible à moyen et il ne résiste qu’à 11% de calcaire actif. Son adaptation à l’humidité est assez bonne ainsi que sa tolérance aux chlorures. Le 1616 C est bien adapté aux sols sablo-argileux.
Interaction avec le greffon et objectifs de production
La vigueur conférée par le 1616 C est faible et ce porte-greffe permet d’obtenir des produits de qualité.
Aptitudes à la multiplication végétative
Le 1616 C est un producteur de bois moyen (40 000 à 60 000 m/ha) et il présente de bonnes aptitudes en ce qui concerne la reprise au bouturage et au greffage. Avec les variétés greffons vigoureuses, le bourrelet de greffe peut devenir assez gros.
Résistance aux parasites de la couronne aérienne
Le 1616 C présente un bon degré de tolérance au phylloxéra gallicole et une résistance correcte au mildiou ainsi qu’à l’anthracnose.
Sélection clonale en France
En France, les 2 clones agréés de 1616 C portent les numéros 98 et 763. Le clone 98 est multiplié sur 32 ares de vignes-mères productrices de matériel certifié, en 2017.

Les données sont issues de : Les chiffres de la pépinière viticole 2017, Données et bilans de FranceAgriMer, mai 2018.