Ugni blanc B
Nom de la variété en France
Ugni blanc
Origine
Ce cépage est originaire d’Italie (Toscane) où il est cultivé sous le nom de Trebbiano toscano.
Synonymie
Aucun synonyme n'est officiellement reconnu en France pour cette variété.Dans l'Union Européenne, l'Ugni blanc B peut officiellement être désigné par d'autres noms : Biancame (Italie), Bianchello (Italie), Procanico (Italie), Talia (Portugal), Trebbiano (Chypre, Grèce, Malte), Trebbiano toscano B (Italie) et Yuni blan (Bulgarie).
Données règlementaires
En France, l'Ugni blanc B est officiellement inscrit au "Catalogue des variétés de vigne".

Cette variété est également inscrite aux Catalogues d'autres pays membres de l'Union Européenne : Bulgarie, Chypre, Espagne, Grèce, Malte, Portugal et Italie.
Utilisation
Variété de raisin de cuve et pour eaux-de-vie
Evolution des surfaces cultivées en France
1958 1968 1979 1988 1998 2008 2016
ha 62399 93762 127468 102973 96740 83182 85158
Eléments de description
L’identification fait appel :
- à l’extrémité du jeune rameau qui présente une très forte densité de poils couchés,
- aux jeunes feuilles de couleur jaune,
- au rameau avec des noeuds effacés ou aplatis,
- aux feuilles adultes de grande taille, de couleur vert clair non uniforme, entières, à trois ou à cinq lobes, avec un sinus pétiolaire peu ouvert ou à lobes chevauchants, des dents moyennes à longues à côtés rectilignes ou convexes, une pigmentation anthocyanique des nervures nulle, un limbe tourmenté, involuté sur les bords, légèrement gaufré, bullé et à la face inférieure, une densité moyenne des poils couchés,
- aux grappes très longues, en queue de renard, parfois fasciées à l’extrémité,
- aux baies qui sont de forme arrondie et dont l’épiderme peut prendre une teinte légèrement rosée en surmaturité.
Profil Génétique
Microsatellite VVS2 VVMD5 VVMD7 VVMD27 VRZAG62 VRZAG79 VVMD25 VVMD28 VVMD32
Allèle 1 131 223 249 176 194 246 240 243 249
Allèle 2 141 229 253 180 200 252 254 247 271
Phénologie
Epoque de débourrement : 9 jours après le Chasselas.
Epoque de maturité : 2ème époque, 3 semaines et demie à 4 semaines après le Chasselas.
Aptitudes culturales et agronomiques
L’Ugni blanc B est un cépage très vigoureux qui s’adapte fort bien à des modes de conduite et des systèmes de taille très variés ainsi qu’à des conditions culturales et de milieu très diverses (aire géographique de culture très étendue). Il est préférable de palisser ce cépage car il se montre un peu sensible au vent.
Sensibilité aux maladies et aux ravageurs
L’Ugni blanc B est sensible au mildiou et à l’eutypiose. Il est également très sensible aux nématodes Meloidogyne lorsqu’il est cultivé franc de pied dans les sables. En revanche, il se montre assez peu sensible à l’excoriose et à la pourriture grise sur grappes.
Potentialités technologiques
Les grappes sont très grosses alors que les baies sont petites à moyennes. Selon les conditions de production, il est possible d’élaborer avec l’Ugni blanc B des vins blancs secs, relativement neutres mais équilibrés. Il permet également d’obtenir des vins aptes à l’élaboration d’eaux-de-vie de grande qualité.
Sélection clonale en France
Les onze clones agréés d’Ugni blanc B portent les numéros 384, 478, 479, 480, 481, 482, 483, 484, 485, 486, 638. Un conservatoire de ce cépage est en cours de réalisation dans le vignoble de Cognac ; la première tranche, plantée en 2006, comprend plus de 400 clones.
Références bibliographiques
- Catalogue des variétés et clones de vigne cultivés en France. Collectif, 2007, Ed. IFV, Le Grau-du-Roi.
- Documentation interne du Domaine de Vassal. 1949-2011, INRA, Marseillan-plage.
- Cépages et vignobles de France, tome 2. P. Galet, 1990, Ed. Dehan, Montpellier.
- Ampélographie. P. Viala et V. Vermorel, 1902-1910, Ed. Masson, Paris.
Description des clones agréés en France
Identité et disponibilités Données Agronomiques Données Technologiques
N° de Clone Origine Sélection Fertilité Niveau de production Richesse en sucre Potentiel couleur
Année d'agrément Références Agronomiques Poids des grappes Vigueur Acidité totale Structure tannique
Surface en multiplication Taille de baies Sensibilité au Botrytis Intensité aromatique Aptitudes oenologiques
384  Charente  ENTAV    moyen à supérieur    
 1975  Gers    supérieure    
 6.66 ha        
478  Charente  ENTAV        
 1976  Gers        
 2.11 ha        
port plus étalé
479  Charente  INRA        
 1976  Charente        
 26.36 ha        
480  Charente  INRA        
 1976  Charente        
 3.08 ha        
481  Charente  INRA    moyen à supérieur    
 1976  Charente        
 3.59 ha        
Identité et disponibilités Données Agronomiques Données Technologiques
N° de Clone Origine Sélection Fertilité Niveau de production Richesse en sucre Potentiel couleur
Année d'agrément Références Agronomiques Poids des grappes Vigueur Acidité totale Structure tannique
Surface en multiplication Taille de baies Sensibilité au Botrytis Intensité aromatique Aptitudes oenologiques
482  Charente  INRA        
 1976  Charente
Gers
       
 5.10 ha        
483  Charente  INRA    inférieur à moyen    
 1976  Charente
Gers
       
 7.05ha        
484  Charente  INRA        
 1976  Charente        
 2.20 ha        
485  Charente  INRA        
 1976  Charente        
 6.72 ha        
486  Charente  INRA        
 1976  Charente        
 5.89 ha        
Identité et disponibilités Données Agronomiques Données Technologiques
N° de Clone Origine Sélection Fertilité Niveau de production Richesse en sucre Potentiel couleur
Année d'agrément Références Agronomiques Poids des grappes Vigueur Acidité totale Structure tannique
Surface en multiplication Taille de baies Sensibilité au Botrytis Intensité aromatique Aptitudes oenologiques
638  Charente  ENTAV    moyen à supérieur    
 1979  Gers        
 0.34 ha