Muscat à petits grains blancs B
Nom de la variété en France
Muscat à petits grains blancs
Origine
Ce cépage est vraisemblablement d’origine grecque.
Synonymie
Aucun synonyme n'est officiellement reconnu en France pour cette variété.Dans l'Union Européenne, le Muscat à petits grains blancs B peut officiellement être désigné par d'autres noms : Gelber Muskateller (Allemagne), Moscato (Allemagne, Malte, sous conditions en Italie), Muscat (Allemagne), Muscat blanc (Allemagne), Muskateller  Gelber (Allemagne), Moscatel de Grano Menudo (Espagne), Moscatel Morisco (Espagne), Moscatel de Frontignan (Espagne), Moscatel Galego Branco (Portugal), Moscato Bianco (Italie, Malte), Muscat de Chambave (Italie), Moscatello (Italie, sous conditions), Moscatellone (Italie, sous conditions, Muscat (Italie, sous conditions), Moschato aspro (Grèce), Moscato spinas (Grèce), Moschato Mazas (Grèce), Moschato aspro Β (Grèce), Moschato Spinas (Grèce), Muškat (Slovénie), Muskat Peti Gran (Bulgarie), Tamianka (Bulgarie), Muškát žltý  (Rép. Tchèque, Slovakie), Muskatel (Malte), Rumeni muškat (Slovénie), Sárga muskotály (Hongrie).
Données règlementaires
En France, le Muscat à petits grains blancs B est
officiellement inscrit au "Catalogue des variétés de vigne".

Cette

variété est également inscrite
aux Catalogues d'autres pays membres de l'Union Européenne : Allemagne,
Autriche, Bulgarie, Chypre, Espagne, Grèce,
Italie, Hongrie, Malte, Portugal, République
Tchèque, Slovaquie et Slovénie.
Utilisation
Variété de raisin de cuve
Evolution des surfaces cultivées en France
1958 1968 1979 1988 1998 2008 2016
ha 2297 3032 3720 4639 6058 7370 7674
Eléments de description
L’identification fait appel :
- à l’extrémité du jeune rameau qui présente une forte densité de poils couchés,
- aux jeunes feuilles très bronzées,- au rameau avec des vrilles longues,
- aux feuilles adultes vert foncé, orbiculaires, à trois ou cinq lobes, avec un sinus pétiolaire à base en V peu ouvert ou fermé, des dents moyennes à grosses, à côtés rectilignes et moyennes à longues par rapport à leur largeur à la base, une pigmentation anthocyanique des nervures nulle, un limbe bullé, souvent ondulé entre les nervures principales près du point pétiolaire, et à la face inférieure, une densité faible des poils dressés et couchés,
- aux baies qui sont de forme arrondie et à saveur muscatée.
Profil Génétique
Microsatellite VVS2 VVMD5 VVMD7 VVMD27 VRZAG62 VRZAG79 VVMD25 VVMD28 VVMD32
Allèle 1 131 225 233 176 186 252 240 245 263
Allèle 2 131 234 249 191 196 256 248 267 271
Phénologie
Epoque de débourrement : comme le Chasselas.Epoque de maturité : 2ème époque, 2 semaines après le Chasselas.
Aptitudes culturales et agronomiques
Ce cépage de vigueur modérée à port érigé ou demi-érigé, doit être taillé court. Il est particulièrement bien adapté aux terroirs calcaires.
Sensibilité aux maladies et aux ravageurs
Le Muscat à petits grains blancs B est sensible à l’oïdium, à la pourriture grise et aux hyménoptères. Il est de plus très sensible aux acariens.
Potentialités technologiques
Les grappes sont petites et les baies moyennes. Ce cépage permet d’élaborer des vins blancs secs, des vins doux naturels et des vins effervescents. Il peut être également utilisé en assemblage (avec un faible pourcentage) pour apporter des nuances aromatiques dans des vins neutres. Le Muscat à petits grains blancs B a un potentiel en sucre élevé avec un bon équilibre d’acidité et une saveur intense, puissante et délicate.
Sélection clonale en France
Les treize clones agréés de Muscat à petits grains blancs B portent les numéros 154, 155, 156, 157, 452, 453, 454, 455, 576, 577, 578, 579 et 826. Un conservatoire de 110 clones est implanté dans l’Aude depuis 1995. Des prospections récentes ont conduit à l’installation en 2007 d’un deuxième conservatoire d’une centaine de clones dans le vignoble de Die (Drôme).
Références bibliographiques
- Catalogue des variétés et clones de vigne cultivés en France. Collectif, 2007, Ed. IFV, Le Grau-du-Roi.
- Documentation interne du Domaine de Vassal. 1949-2011, INRA, Marseillan-plage.
- Cépages et vignobles de France, tome 2. P. Galet, 1990, Ed. Dehan, Montpellier.
- Ampélographie. P. Viala et V. Vermorel, 1902-1910, Ed. Masson, Paris.
Description des clones agréés en France
Identité et disponibilités Données Agronomiques Données Technologiques
N° de Clone Origine Sélection Fertilité Niveau de production Richesse en sucre Potentiel couleur
Année d'agrément Références Agronomiques Poids des grappes Vigueur Acidité totale Structure tannique
Surface en multiplication Taille de baies Sensibilité au Botrytis Intensité aromatique Aptitudes oenologiques
154  Lot-et-Garonne  INRA  moyenne  inférieur à moyen  inférieure à moyenne  
 1971  Languedoc-Roussillon  moyen    moyenne à supérieure  
 8.57 ha  inférieure  moyenne    vins typiques du cépage
vins les plus appréciés en dégustation
155  Non précisée  INRA        
 1971          
         
Clone peu diffusé
156  Aveyron  INRA  moyenne  inférieur à moyen  inférieure  
 1972  Languedoc-Roussillon  inférieur à moyen    inférieure à moyenne  
 0.75 ha  moyenne  moyenne    vins typiques du cépage
157  Non précisée  INRA        
 1972          
         
Clone peu diffusé
452  Drôme  ENTAV  moyenne  moyen à supérieur  moyenne  
 1976  Languedoc-Roussillon
Vallée-du-Rhône
 moyen    inférieure  
   supérieure  moyenne    vins typiques du cépage
Identité et disponibilités Données Agronomiques Données Technologiques
N° de Clone Origine Sélection Fertilité Niveau de production Richesse en sucre Potentiel couleur
Année d'agrément Références Agronomiques Poids des grappes Vigueur Acidité totale Structure tannique
Surface en multiplication Taille de baies Sensibilité au Botrytis Intensité aromatique Aptitudes oenologiques
453  Drôme  ENTAV  moyenne à supérieure  moyen à supérieur  supérieure  
 1976  Languedoc-Roussillon  moyen à supérieur    moyenne à supérieure  
 0.93 ha  inférieure à moyenne  inférieure à moyenne    vins typiques du cépage
454  Drôme  ENTAV  moyenne à supérieure  supérieur  moyenne à supérieure  
 1976  Languedoc-Roussillon  moyen à supérieur    supérieure  
 0.48 ha  moyenne à supérieure  moyenne à supérieure    vins typiques du cépage
455  Drôme  ENTAV  supérieure  supérieur  moyenne  
 1976  Languedoc-Roussillon  supérieur    moyenne à supérieure  
 1.62 ha  moyenne  moyenne à supérieure    vins typiques du cépage
576  Hérault  ENTAV  moyenne  moyen  moyenne à supérieure  
 1978  Languedoc-Roussillon  moyen      
         vins typiques du cépage
577  Lot-et-Garonne  ENTAV  moyenne  moyen  moyenne à supérieure  
 1978  Languedoc-Roussillon
Vallée-du-Rhône
 moyen      
         vins typiques du cépage
Identité et disponibilités Données Agronomiques Données Technologiques
N° de Clone Origine Sélection Fertilité Niveau de production Richesse en sucre Potentiel couleur
Année d'agrément Références Agronomiques Poids des grappes Vigueur Acidité totale Structure tannique
Surface en multiplication Taille de baies Sensibilité au Botrytis Intensité aromatique Aptitudes oenologiques
578  Drôme  ENTAV  moyenne  moyen  moyenne  
 1978  Languedoc-Roussillon  moyen      
         vins typiques du cépage
579  Drôme  ENTAV  moyenne  moyen  moyenne à supérieure  
 1978  Languedoc-Roussillon  moyen      
 0.33 ha        vins typiques du cépage
826  Pyrénées-Orientales  ENTAV  moyenne  moyen  moyenne à supérieure  
 1985  Languedoc-Roussillon  moyen    moyenne à supérieure  
 1.26 ha        vins typiques du cépage
port plus dressé