Monerac N
Nom de la variété en France
Monerac
Origine
Cette variété, obtenue par l’INRA en 1958, provient d’un croisement entre le Grenache et l’Aramon.
Synonymie
Aucun synonyme n'est officiellement reconnu en France, ni dans les autres pays de l'Union européenne pour cette variété.
Données règlementaires
En France, le Monerac est officiellement inscrit au "Catalogue des variétés de vigne" sur la liste A et classé.
Utilisation
Variété de raisin de cuve.
Evolution des surfaces cultivées en France
1988 1998 2008 2018
ha 2 2 3 1.9
Eléments de description
L’identification fait appel :
- à l’extrémité du jeune rameau qui présente une forte densité de poils couchés,
- aux jeunes feuilles de couleur verte,
- aux rameaux herbacés avec des entre-nœuds de couleur verte,
- aux feuilles adultes orbiculaires, à trois lobes, avec un sinus pétiolaire peu ouvert ou fermé, des dents courtes par rapport à leur largeur à la base, à côtés rectilignes, une pigmentation anthocyanique des nervures nulle, un limbe à la face inférieure avec une faible densité de poils couchés,
- aux baies qui sont de forme arrondie.
Profil Génétique
Microsatellite VVS2 VVMD5 VVMD7 VVMD27 VRZAG62 VRZAG79 VVMD25 VVMD28 VVMD32
Allèle 1 135 223 239 178 188 244 240 227 239
Allèle 2 141 232 239 191 196 258 254 243 249
Phénologie
Epoque de débourrement : comme le Chasselas.
Epoque de maturité : 3ème époque, 5 semaines après le Chasselas.
Aptitudes culturales et agronomiques
Cette variété vigoureuse, à port demi-érigé doit être taillée court. Elle peut être conduite en gobelet ou palissée. Sa production est régulière.
Sensibilité aux maladies et aux ravageurs
Le Monerac est peu sensible à la pourriture grise car ses grappes sont assez lâches.
Potentialités technologiques
Les grappes et les baies sont moyennes à grosses. Le potentiel d’accumulation des sucres de ce cépage est relativement élevé. Les vins sont peu astringents mais manquent parfois de couleur. Le Monerac est bien adapté pour la production de vins rosés.
Sélection clonale en France
Le seul clone agréé de Monerac porte le numéro 536.
Références bibliographiques
- Catalogue des variétés et clones de vigne cultivés en France. Collectif, 2007, Ed. IFV, Le Grau-du-Roi, France.
- Fonds documentaire du Centre de Ressources Biologiques de la Vigne de Vassal-Montpellier, INRAE - Montpellier SupAgro, Marseillan, France.
- Dictionnaire encyclopédique des cépages et de leurs synonymes. P. Galet, 2015, Ed. Libre&Solidaire, France.
Description des clones agréés en France
Identité et disponibilités Données Agronomiques Données Technologiques
N° de Clone Origine Sélection Fertilité Niveau de production Richesse en sucre Potentiel couleur
Année d'agrément Références Agronomiques Poids des grappes Vigueur Acidité totale Structure tannique
Surface en multiplication Taille de baies Sensibilité au Botrytis Intensité aromatique Aptitudes oenologiques
536    INRA        
 1976  Languedoc