Meunier N
Nom de la variété en France
Meunier
Origine
Cette variété est une mutation du Pinot N, portant en particulier sur la villosité.
Synonymie
Aucun synonyme n'est officiellement reconnu en France pour cette variété.Dans l'Union Européenne, le Meunier N peut officiellement être désigné par d'autres noms : Mlynarka (Rép. Tchèque), Müllerrebe (Allemagne), Pinot Meunier (Allemagne, Belgique, Espagne, Rép. Tchèque, Royaume Uni), Schwarzriesling (Allemagne, Autriche, Rép. Tchèque) et Wrotham pinot (Royaume Uni).
Données règlementaires
En France, le Meunier N est officiellement inscrit au "Catalogue des variétés de vigne".

Cette variété est également inscrite aux Catalogues d'autres pays membres de l'Union Européenne : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Espagne, Grande Bretagne, Italie, Pays Bas et République Tchèque.
Utilisation
Variété de raisin de cuve
Evolution des surfaces cultivées en France
1958 1968 1979 1988 1998 2008 2016
ha 5603 7739 10572 11115 10961 10737 12115
Eléments de description
L’identification fait appel :
- à l’extrémité du jeune rameau qui présente une très forte densité de poils couchés,
- aux jeunes feuilles de couleur verte,
- au rameau avec des entre-nœuds à raies rouges ou de couleur rouge avec une densité moyenne à forte de poils couchés,
- aux feuilles adultes orbiculaires, à cinq lobes avec un sinus pétiolaire peu ouvert, des sinus latéraux profonds avec présence assez fréquente d’une dent au fond, une pigmentation anthocyanique des nervures moyenne, un limbe face supérieure avec une densité des poils couchés faible à moyenne et à la face inférieure, une densité moyenne des poils couchés,
- aux baies qui sont de forme arrondie ou elliptique courte.
Profil Génétique
Microsatellite VVS2 VVMD5 VVMD7 VVMD27 VRZAG62 VRZAG79 VVMD25 VVMD28 VVMD32
Allèle 1 126 225 239 182 188 240 238 216 239
Allèle 2 135 236 243 186 194 246 248 235 271
Phénologie
Epoque de débourrement : 3 jours après le Chasselas. Epoque de maturité : 1ère époque, 1 demi-semaine après le Chasselas.
Aptitudes culturales et agronomiques
Ce cépage assez productif résiste bien aux gelées d’hiver. Sa remise à fruit est également assez bonne après une gelée de printemps. Il a tendance à émettre beaucoup de rejets et de gourmands. Le Meunier N est bien adapté aux terroirs calcaires et s’avère peu sensible à la chlorose.
Sensibilité aux maladies et aux ravageurs
Le Meunier N se montre peu sensible à l’excoriose, à l’oïdium et au mildiou. Par contre, il est sensible aux vers de la grappe et à la pourriture grise.
Potentialités technologiques
Les grappes sont petites et les baies très petites. Ce cépage est surtout utilisé pour l’élaboration de vins effervescents. Il permet d’obtenir des vins moyennement acides qui évoluent assez rapidement.
Sélection clonale en France
Les quatorze clones agréés de Meunier N portent les numéros 458, 791, 817, 818, 864, 865, 900, 901, 916, 924, 925, 977, 978 et 983. Un conservatoire de 195 clones est implanté dans le vignoble champenois depuis 1995.
Références bibliographiques
- Catalogue des variétés et clones de vigne cultivés en France. Collectif, 2007, Ed. IFV, Le Grau-du-Roi.
- Documentation interne du Domaine de Vassal. 1949-2011, INRA, Marseillan-plage.
- Cépages et vignobles de France, tome 1. P. Galet, 1990, Ed. Dehan, Montpellier.
- Ampélographie. P. Viala et V. Vermorel, 1902-1910, Ed. Masson, Paris.
Description des clones agréés en France
Identité et disponibilités Données Agronomiques Données Technologiques
N° de Clone Origine Sélection Fertilité Niveau de production Richesse en sucre Potentiel couleur
Année d'agrément Références Agronomiques Poids des grappes Vigueur Acidité totale Structure tannique
Surface en multiplication Taille de baies Sensibilité au Botrytis Intensité aromatique Aptitudes oenologiques
458  Marne  ENTAV  inférieure à moyenne  irrégulier  supérieure  
 1975  Champagne  inférieur      
         vins de base typés
mutations reverses fréquentes pouvant entrainer la disparition du caractère «meunier»
791  Marne  ENTAV  supérieure  supérieur  inférieure  
 1984  Champagne  supérieur  moyenne    
 1.05 ha        bonnes aptitudes à l’élaboration de vins de base
clone plus précoce avec feuilles plus découpées
817  Marne  ENTAV  moyenne  moyen  moyenne  
 1985  Champagne  moyen  supérieure    
 1.75 ha        bonnes aptitudes à l’élaboration de vins de base
clone plus précoce
818  Marne  ENTAV  moyenne  moyen à supérieur  moyenne  
 1985  Champagne  supérieur      
 1.26 ha    moyenne à supérieure    bonnes aptitudes à l’élaboration de vins de base
clone plus précoce
864  Marne  ENTAV  moyenne  moyen  moyenne  
 1985  Champagne  moyen      
 0.63 ha        bonnes aptitudes à l’élaboration de vins de base
Identité et disponibilités Données Agronomiques Données Technologiques
N° de Clone Origine Sélection Fertilité Niveau de production Richesse en sucre Potentiel couleur
Année d'agrément Références Agronomiques Poids des grappes Vigueur Acidité totale Structure tannique
Surface en multiplication Taille de baies Sensibilité au Botrytis Intensité aromatique Aptitudes oenologiques
865  Marne  ENTAV  supérieure  moyen  supérieure  
 1986  Champagne  inférieur      
 1.70 ha        bonnes aptitudes à l’élaboration de vins de base
900  Aisne  ENTAV  moyenne  moyen  supérieure  
 1987  Champagne  moyen      
 1.58 ha    moyenne à supérieure    bonnes aptitudes à l’élaboration de vins de base
mutations reverses possibles pouvant entrainer la disparition du caractère «meunier»
901  Loiret  INRA  moyenne    supérieure  
 1987  Val-de-Loire        
         destiné à l’élaboration de vins rosés
916  Loiret  INRA  moyenne    supérieure  
 1987  Val-de-Loire        
         destiné à l’élaboration de vins rosés
924  Marne  ENTAV  moyenne  moyen  supérieure  
 1988  Champagne  moyen  moyenne    
 2.40 ha    moyenne à supérieure    bonnes aptitudes à l’élaboration de vins de base
Identité et disponibilités Données Agronomiques Données Technologiques
N° de Clone Origine Sélection Fertilité Niveau de production Richesse en sucre Potentiel couleur
Année d'agrément Références Agronomiques Poids des grappes Vigueur Acidité totale Structure tannique
Surface en multiplication Taille de baies Sensibilité au Botrytis Intensité aromatique Aptitudes oenologiques
925  Aube  INRA  moyenne  supérieur  inférieure  
 1988  Val-de-Loire  supérieur      
 0.65 ha        bonnes aptitudes à l’élaboration de vins de base
977  Marne  ENTAV  supérieure  moyen  supérieure  
 1991  Champagne  inférieur  supérieure    
 0.89 ha        bonnes aptitudes à l’élaboration de vins de base
clone plus tardif
978  Marne  ENTAV  moyenne  moyen à supérieur  moyenne  
 1991  Champagne  moyen      
 0.88 ha        bonnes aptitudes à l’élaboration de vins de base
983  Marne  ENTAV  supérieure  supérieur  inférieure  
 1992  Champagne  supérieur      
 0.16 ha        bonnes aptitudes à l’élaboration de vins de base
mutations reverses possibles pouvant entrainer la disparition du caractère «meunier»