Müller-Thurgau B
Nom de la variété en France
Müller-Thurgau
Origine
Cette variété a été obtenue en 1882 par Hermann Müller en Allemagne et provient d’après les analyses génétiques publiées, d’un croisement entre le Riesling B et la Madeleine royale B.
Synonymie
Aucun synonyme n'est officiellement reconnu en France pour cette variété.Dans l'Union Européenne, le Müller-Thurgau B peut officiellement être désigné par d'autres noms : Rivaner (Allemagne, Autriche, Belgique, Luxembourg, Rép. Tchèque, Royaume Unis), "Riesling x Silvaner" (Italie), Rizlingszilváni (Hongrie) et Rizvanec (Slovénie).
Données règlementaires
En France, le Müller-Thurgau B est
officiellement inscrit au "Catalogue des variétés de vigne".
Cette
variété est également inscrite
aux Catalogues d'autres pays membres de l'Union Européenne : Allemagne,
Autriche, Belgique, Bulgarie, 
Chypre, Grande Bretagne, Hongrie, Italie, Luxembourg, Portugal, République
Tchèque, Slovaquie et Slovénie.
Utilisation
Variété de raisin de cuve
Evolution des surfaces cultivées en France
1958 1968 1979 1988 2000 2008 2016
ha 57 59 60 12 4 5 20
Eléments de description
L’identification fait appel :
- à l’extrémité du jeune rameau qui présente une densité moyenne de poils couchés,
- aux feuilles adultes moyennes, orbiculaires, à cinq lobes, avec un sinus pétiolaire peu ouvert ou fermé, à fond souvent limité par la nervure près du point pétiolaire, des sinus latéraux profonds à fonds en U, des dents à côtés rectilignes, une pigmentation anthocyanique des nervures nulle, un limbe tourmenté, légèrement gaufré, et à la face inférieure, une faible densité des poils dressés,
- aux baies de forme elliptique, à saveur simple ou légèrement aromatique.
Profil Génétique
Microsatellite VVS2 VVMD5 VVMD7 VVMD27 VRZAG62 VRZAG79 VVMD25 VVMD28 VVMD32
Allèle 1 141 223 247 178 194 244 248 233 251
Allèle 2 149 225 257 178 194 246 254 243 251
Phénologie
Epoque de débourrement : 1 jour après le Chasselas.
Epoque de maturité : 1ère époque, 1 semaine après le Chasselas.
Aptitudes culturales et agronomiques
Le Müller-Thurgau B est assez vigoureux et sensible à la chlorose. Il est préférable de l’implanter dans des sols suffisamment riches. Son cycle très court le rend particulièrement adapté aux zones septentrionales ou de montagne, froides et limites d’un point de vue climatique. Toutefois, sa résistance aux froids de l’hiver est moyenne.
Sensibilité aux maladies et aux ravageurs
Le Müller-Thurgau B est sensible au mildiou et à la pourriture grise.
Potentialités technologiques
Les grappes et les baies sont petites ou petites à moyennes. Le Müller-Thurgau B permet d’obtenir des vins aromatiques, assez alcooliques mais peu acides, souvent lourds et manquant de finesse.
Sélection clonale en France
Les sept clones agréés de Müller-Thurgau B portent les numéros 644, 645, 646, 647, 648, 649 et 650.
Références bibliographiques
- Catalogue des variétés et clones de vigne cultivés en France. Collectif, 2007, Ed. IFV, Le Grau-du-Roi.
- Documentation interne du Domaine de Vassal. 1949-2011, INRA, Marseillan-plage.
- Cépages et vignobles de France, tome 2. P. Galet, 1990, Ed. Dehan, Montpellier.
Description des clones agréés en France
Identité et disponibilités Données Agronomiques Données Technologiques
N° de Clone Origine Sélection Fertilité Niveau de production Richesse en sucre Potentiel couleur
Année d'agrément Références Agronomiques Poids des grappes Vigueur Acidité totale Structure tannique
Surface en multiplication Taille de baies Sensibilité au Botrytis Intensité aromatique Aptitudes oenologiques
644  Non précisée  INRA  moyenne  moyen  moyenne  
 1980  Alsace  moyen      
         vins typiques du cépage
645  Non précisée  INRA  moyenne  moyen  moyenne  
 1980  Alsace  moyen      
         vins typiques du cépage
646  Non précisée  INRA  moyenne  moyen  moyenne  
 1980  Alsace  moyen      
         vins typiques du cépage
647  Non précisée  INRA  moyenne  moyen  moyenne  
 1980  Alsace  moyen      
         vins typiques du cépage
648  Non précisée  INRA  moyenne  moyen  moyenne  
 1980  Alsace  moyen      
         vins typiques du cépage
Identité et disponibilités Données Agronomiques Données Technologiques
N° de Clone Origine Sélection Fertilité Niveau de production Richesse en sucre Potentiel couleur
Année d'agrément Références Agronomiques Poids des grappes Vigueur Acidité totale Structure tannique
Surface en multiplication Taille de baies Sensibilité au Botrytis Intensité aromatique Aptitudes oenologiques
649  Non précisée  INRA  moyenne  moyen  moyenne  
 1980  Alsace  moyen      
         vins typiques du cépage
650  Non précisée  INRA  moyenne  moyen  moyenne  
 1980  Alsace  moyen      
         vins typiques du cépage