Knipperlé B
Nom de la variété en France
Knipperlé
Origine
Ce cépage originaire d'Alsace résulte d'après les analyses génétiques publiées, d'un croisement entre le Gouais B et le Pinot.
Synonymie
Aucun synonyme n'est officiellement reconnu en France, ni dans les autres pays de l'Union Européenne.
Données règlementaires
En France, le Knipperlé B est officiellement inscrit au "Catalogue des variétés de vigne".
Utilisation
Variété de raisin de cuve
Evolution des surfaces cultivées en France
1958 1968 1979 1988 2016
ha 152 104 13 7 0.2
Eléments de description
L'identification fait appel :
- à l'extrémité du jeune rameau qui présente une forte densité de poils couchés,
- aux jeunes feuilles de couleur verte ou jaune, - au rameau avec des entre-noeuds de couleur rouge,
- aux feuilles adultes de couleur vert foncé, orbiculaires, entières ou à trois lobes, avec un sinus pétiolaire peu ouvert à forme de la base en V, des sinus latéraux peu profonds, des dents courtes par rapport à leur largeur à la base, une pigmentation anthocyanique des nervures moyenne, un limbe révoluté, tourmenté, et à la face inférieure, une densité faible à moyenne des poils couchés,
- aux baies qui sont de forme arrondie.
Profil Génétique
Microsatellite VVS2 VVMD5 VVMD7 VVMD27 VRZAG62 VRZAG79 VVMD25 VVMD28 VVMD32
Allèle 1 141 225 239 176 194 238 248 227 239
Allèle 2 149 232 239 186 196 246 254 235 249
Phénologie
Epoque de débourrement : comme le Chasselas.
Epoque de maturité : 2ème époque, 2 semaines après le Chasselas.
Aptitudes culturales et agronomiques
Le Knipperlé B est un cépage à port érigé, bien adapté aux froids de l’hiver. Il est en revanche sensible à la chlorose.
Sensibilité aux maladies et aux ravageurs
Le Knipperlé B est surtout sensible aux vers de la grappe et à la pourriture grise.
Potentialités technologiques
Les grappes et les baies sont petites. Le Knipperlé B permet d'élaborer des vins à consommer rapidement, agréables, souples (peu acides), et chaleureux (assez riches en alcool).
Sélection clonale en France
Il n'y a pas encore de clone agréé de ce cépage. Un conservatoire de 65 clones a été implanté en 2003 en Alsace.
Références bibliographiques
- Catalogue des variétés et clones de vigne cultivés en France. Collectif, 2007, Ed. IFV, Le Grau-du-Roi.
- Documentation interne du Domaine de Vassal. 1949-2011, INRA, Marseillan-plage.
- Cépages et vignobles de France, tome 2. P. Galet, 1990, Ed. Dehan, Montpellier.
- Ampélographie. P. Viala et V. Vermorel, 1902-1910, Ed. Masson, Paris.