Grolleau N
Nom de la variété en France
Grolleau
Origine
Ce cépage est sans doute originaire de Touraine et d'après les analyses génétiques publiées, il s'agit probablement d'un descendant du Gouais.
Synonymie
Aucun synonyme n'est officiellement reconnu en France, ni dans les autres pays de l'Union européenne pour cette variété.
Données règlementaires
En France, le Grolleau est officiellement inscrit au "Catalogue des variétés de vigne" sur la liste A et classé.
Utilisation
Variété de raisin de cuve.
Evolution des surfaces cultivées en France
1958 1968 1979 1988 1998 2008 2018
ha 11409 9725 5869 3837 2488 2406 2070
Eléments de description
L'identification fait appel :
- à l'extrémité du jeune rameau qui présente une forte densité de poils couchés,
- aux jeunes feuilles de couleur jaune à plages bronzées,
- aux rameaux herbacés avec des entre-noeuds de couleur rouge,
- aux feuilles adultes de grande taille, à trois ou cinq lobes, avec un sinus pétiolaire ouvert, des dents grandes à côtés rectilignes, un limbe involuté, bullé, parfois gaufré, et à la face inférieure, une faible densité des poils couchés et des poils dressés,
- aux baies qui sont de forme arrondie.
Profil Génétique
Microsatellite VVS2 VVMD5 VVMD7 VVMD27 VRZAG62 VRZAG79 VVMD25 VVMD28 VVMD32
Allèle 1 131 236 247 172 204 244 240 243 239
Allèle 2 141 238 249 178 204 252 254 245 271
Phénologie
Epoque de débourrement : 1 jour avant le Chasselas.
Epoque de maturité : 2ème époque, 2 semaines après le Chasselas.
Aptitudes culturales et agronomiques
Ce cépage fertile et sensible à la brunissure doit être conduit en taille courte et avec une faible charge. Les jeunes rameaux résistent mal au vent. Il assure une production convenable même après une gelée printanière.
Sensibilité aux maladies et aux ravageurs
Le Grolleau est sensible à la pourriture pédonculaire et à l’excoriose.
Potentialités technologiques
Les grappes et les baies sont de taille moyenne. Le Grolleau donne des vins légers, peu colorés et peu alcooliques. Il est surtout utilisé pour l'élaboration de vins rosés (ou gris) ou effervescents. Il permet aussi d'élaborer des vins rouges souples et fruités lorsque le rendement est bien maîtrisé.
Sélection clonale en France
Les cinq clones agréés de Grolleau portent les numéros 226, 288, 364, 365 et 366. Un conservatoire comprenant plus de 200 clones a été implanté en Anjou en 1996.
Références bibliographiques
- Catalogue des variétés et clones de vigne cultivés en France. Collectif, 2007, Ed. IFV, Le Grau-du-Roi, France.
- Fonds documentaire du Centre de Ressources Biologiques de la Vigne de Vassal-Montpellier, INRAE - Montpellier SupAgro, Marseillan, France.
- Dictionnaire encyclopédique des cépages et de leurs synonymes. P. Galet, 2015, Ed. Libre&Solidaire, France.
- Traité général de viticulture, Ampélographie. P. Viala et V. Vermorel, 1901-1909, Ed. Masson, Paris, France.
Description des clones agréés en France
Identité et disponibilités Données Agronomiques Données Technologiques
N° de Clone Origine Sélection Fertilité Niveau de production Richesse en sucre Potentiel couleur
Année d'agrément Références Agronomiques Poids des grappes Vigueur Acidité totale Structure tannique
Surface en multiplication Taille de baies Sensibilité au Botrytis Intensité aromatique Aptitudes oenologiques
226  Maine-et-Loire  ENTAV        
 1973  Val-de-Loire        
 0.24 ha        
clone porteur du virus de l’enroulement 2
Peu de différence entre les clones 226, 288 et 365 qui ont tous montré un niveau de production élevé.
288  Indre-et-Loire  ENTAV        
 1973  Val-de-Loire        
 0.56 ha        
Peu de différence entre les clones 226, 288 et 365 qui ont tous montré un niveau de production élevé.
364  Indre-et-Loire  ENTAV        
 1975  Val-de-Loire        
         
Clone peu diffusé
365  Indre-et-Loire  ENTAV        
 1975  Val-de-Loire        
 0.24 ha        
Peu de différence entre les clones 226, 288 et 365 qui ont tous montré un niveau de production élevé.
366  Indre-et-Loire  ENTAV    moyen  moyenne à supérieure  
 1975  Val-de-Loire        
 0.46 ha