Gamay de Chaudenay N
Nom de la variété en France
Gamay de Chaudenay
Origine
Cette variété proviendrait d’une mutation du Gamay de Bouze N.
Synonymie
Aucun synonyme n'est officiellement reconnu en France, ni dans les autres pays de l'Union Européenne.
Données règlementaires
En France, le Gamay de Chaudenay N est officiellement inscrit au "Catalogue des variétés de vigne".
Utilisation
Variété de raisin de cuve
Evolution des surfaces cultivées en France
1958 1968 1998 2008 2016
ha 119 92 375 247 103
* : voir Gamay Fréaux
Eléments de description
L’identification fait appel :
- aux jeunes feuilles bronzées,
- aux baies qui présentent une couleur grise de l’épiderme avant véraison, et une pulpe colorée à maturité.
Profil Génétique
Microsatellite VVS2 VVMD5 VVMD7 VVMD27 VRZAG62 VRZAG79 VVMD25 VVMD28 VVMD32
Allèle 1 131 232 239 178 194 244 238 216 239
Allèle 2 135 236 249 186 204 246 238 245 271
Phénologie
Epoque de débourrement : 1 jour après le Chasselas.
Epoque de maturité : 1ère époque, 1 semaine après le Chasselas.
Aptitudes culturales et agronomiques
Ce cépage est peu vigoureux mais assure une production régulière. Ses aptitudes sont proches de celles du Gamay N.
Sensibilité aux maladies et aux ravageurs
Le comportement du Gamay de Chaudenay N vis-à-vis des maladies et des ravageurs est comparable à celui du Gamay N.
Potentialités technologiques
Les grappes sont petites et les baies sont petites à moyennes. Les vins obtenus sont colorés (moins que le Gamay Fréaux N mais plus que le Gamay de Bouze N). Ils sont moins fruités que ceux élaborés à partir du Gamay N.
Sélection clonale en France
Les deux clones agréés de Gamay de Chaudenay N portent les numéros 567 et 568. Un conservatoire d’une trentaine de clones a été planté en 2006 dans le vignoble du Rhône.
Références bibliographiques
- Catalogue des variétés et clones de vigne cultivés en France. Collectif, 2007, Ed. IFV, Le Grau-du-Roi.
- Documentation interne du Domaine de Vassal. 1949-2011, INRA, Marseillan-plage.
- Cépages et vignobles de France, tome 2. P. Galet, 1990, Ed. Dehan, Montpellier.
- Ampélographie. P. Viala et V. Vermorel, 1902-1910, Ed. Masson, Paris.
Description des clones agréés en France
Identité et disponibilités Données Agronomiques Données Technologiques
N° de Clone Origine Sélection Fertilité Niveau de production Richesse en sucre Potentiel couleur
Année d'agrément Références Agronomiques Poids des grappes Vigueur Acidité totale Structure tannique
Surface en multiplication Taille de baies Sensibilité au Botrytis Intensité aromatique Aptitudes oenologiques
567  Val-de-Loire  ENTAV  supérieure  supérieur  inférieure à moyenne  très supérieur
 1978  Beaujolais  moyen à supérieur  moyenne  moyenne  supérieure
   moyenne  moyenne à supérieure    vins fruités, structurés et colorés
Les résultats figurant ci-dessus ont été donnés en comparaison de la moyenne des clones de Gamay N. Par rapport à cette référence, la teneur en anthocyanes est plus de deux fois plus importante et l’indice de polyphénols totaux est supérieur de 40%.
568  Val-de-Loire  ENTAV  supérieure  supérieur  inférieure à moyenne  
 1978  Beaujolais  moyen à supérieur  moyenne  moyenne  
   moyenne  moyenne à supérieure    vins typiques du cépage
les résultats figurant ci-dessus ont été donnés en comparaison de la moyenne des clones de Gamay N.